dimanche 30 janvier 2011

3ème VTT de LANGLADE: Challenge oXCitane

Dimanche 30 Janvier.


1ere manche du trophée Oxcitane à Langlade. Il est tombé un mélange pluie / neige la veille pas très loin (heureusement cela n’a pas tenu !) et il a plu toute la nuit. La température est glaciale (entre 2 et 3° au thermomètre de la voiture). Il fait gris mais ne pleut plus.

Rendez-vous pour les 2 « courageux » membres du club Laurent Durandeux et Folco Jeune pour l’inscription et le retrait des dossards dans la catégorie Senior à 9h00 au foyer. Le président est venu pour les encourager et assurer l’assistance « physique » car l’assistance technique sur ce genre de manifestation est interdite. Les rumeurs sur le circuit vont bon train car certains ont reconnus la veille : il est rendu glissant par la boue, les descentes techniques vont être très « chaudes » et les montées « difficiles ». Cela met dans l’ambiance.

Le départ doit avoir lieu au stade sur les hauteurs du village. Cela permettra de s’échauffer un peu avant le départ et rappelle d’entré de jeu, que les montées vont s’avérer « exigeantes » physiquement. La pluie a obligé les organisateurs à modifier le parcours afin d’éviter une zone de portage : il sera réduit à environ 7 km au lieu des 10 km prévus. Par contre le nombre de tours restera inchangé.


Le départ après avoir été un peu retardé, aura lieu a 10h30.

Les 2 coureurs d’Aubuss’ane Loisir bien que parti en fin de la mêlée, arrivent à bien se placer parmi le haut du paquet lors du passage sur la zone de chronométrage afin d’entamer le premier tour. Il faut qu’ils fassent attention a ne pas se « cramer », car ils sont partis bien fort. Puis, c’est l’attente dans le froid et l’humidité, les bidons et les « fusées » prêts pour le premier passage.


Mes premières estimations sur le temps au tour ne sont pas très optimistes : s’ils arrivent à boucler en 30 min, ce sera très bien, sinon cela sera plutôt 40 min. Le premier coureur boucle en 30 min : Ouahhh !! Il avionne ! Il avait déjà fait le trou lors du départ. Puis quelques minutes après, le second. Encore un trou. Les écarts se sont même agrandis avec ces conditions. Puis Laurent arrive, dans les 3/4 du paquet alors que Folco abandonne suite à des ennuis techniques : il a tordu sa pate de dérailleur arrière et les vitesses ne passent plus du tout « en charge », la chaine va même se promener sur les rayons de la roue.

Il faut dire que le circuit est exigeant! Les descentes on fait des dégâts et on générées des chutes auxquelles nos 2 compétiteurs n’ont pas échappé. Un gros « volume » avec passage par l’avant sans gravité ni physiquement, ni techniquement pour Laurent, et une qui sera « fatale » pour le Canyon de Folco. L’état des vélos en dit long sur les conditions : Une espèce de torchis, mélange de boue collante comme de la glaise et de végétaux, s’est collé à plusieurs endroits sur les vélos et tapisse les vêtements. Cela s’insinue de partout, fige les dérailleurs, les galets, et avec le bourrage avec l’arceau de la fourche, gène le mouvement de la roue avant! Une vraie galère! Heureusement, les freins à disque permettent de ralentir les machines efficacement, sans contribuer au bourrage.

Sur les tours d’après, les passages des coureurs ont fait la trace et le terrain semble sécher un peu. Folco s’est changé et nous apprenons son arrêt à Laurent lors de son deuxième tour. Un petit passage par la voiture pour se réchauffer, Folco en profite pour commander en direct live une nouvelle pate de dérailleur en se connectant sur le site du fabriquant de son vtt grâce a son téléphone. Nous attendons l’arrivée de Laurent et de son Cannondale. Il finira la course. Crevé. Après un effort de plus de 2h dans des conditions très exigeantes.

En effet ce circuit, bien que ne présentant que peu de dénivelé (250m environ par tour), et une distance pas très longue (10 km, ici raccourcis a 7 km), s’il est connu pour s’avérer exigeant par temps sec car il présente une successions de relances et de montagnes russes, s’est ici transformé, à cause des conditions météo, en un véritable « bourbier », qui tient plus des cyclo-cross nordistes que du vtt cross countries de nos garrigues.

Un grand bravo a nos deux représentants. Et on leur dit à bientôt sur les autres manches de l’Oxcitane…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire